Rechercher le magasin

Derniers blogs

19. Août 2009, 12:43 Concert Music Festivals

Students @ Rockozarènes 15.08

Audrey Reichenbach - Rockozarènes entame sa dernière soirée sous une chaleur étouffante. Le soleil tape mais heureusement la scène 20 Minutes Live est à l’ombre. Il est 17h30, le valaisan Eric Constantin nous dévoile un répertoire plein de sensibilité, d’intelligence et d’humour.Par co...

Students @ Rockozarènes 15.08
Rockozarènes entame sa dernière soirée sous une chaleur étouffante. Le soleil tape mais heureusement la scène 20 Minutes Live est à l’ombre. Il est 17h30, le valaisan Eric Constantin nous dévoile un répertoire plein de sensibilité, d’intelligence et d’humour.

Par contre, Grégoire a dû faire face au soleil. Malgré tout, il a réussi à séduire le public, en présentant son répertoire, ainsi que les reprises de « All you need is love » des Beatles et de « On ira » de Jean-Jacques Goldman. Bonne prestation scénique de cet artiste sorti tout droit d’internet, entouré de guitaristes bien motivés.

La scène du Casino est dédiée ce soir au hip hop. D’abord avec les dominicains de Solo Dos pour du très bon hip hop version latino qui invite à la fête. Puis, le groupe Trip in qui a remplacé Kery James, nous offre un habile mélange de jazz et de hip hop qui a ravi, entre autres, les amateurs de saxophone. Plus tard, le son était très rap avec Nega : « Deux gros gabarit », qui en ont d’ailleurs fait une chanson. Belle auto dérision !

Sur la scène 20 Minutes Live, l’heure était à la chanson avec Yann Bé. Un concert de qualité avec un chanteur à la guitare, un violon, un violoncelle et une batterie. Plus tard, le ton était à nouveau hip hop avec La Dixion. Ils ont su brillamment jouer avec les mots avec notamment « Le seigneur de la niaule ». (Le nom du groupe annonçait déjà la couleur...)

Sur la grande scène, les norvégiens de Madcon ont su déchaîner le public avec le fameux « Beggin’ » ainsi qu’une version bien à eu du tube italien « Volare ». Avec une pêche d’enfer, une chute imprévue et de nombreuses interactions avec le public, les deux chanteurs de hip hop aux intonations parfois rock ont beaucoup plu !

Après cela, il était difficile pour Nathalie Imbruglia de créer l’événement. Malgré une longue absence, le concert pop rock a quelque peu déçu lu public.

Pour terminer, les rockers tessinois du fameux groupe Gotthard, ont largement conquis le public et ont présenté quelques chansons de leur prochain album. Public composé en partie, mais pas seulement !, de bikers ayant garé leurs harley à l’entrée du festival.

Fin de Festival sous le signe de la douceur et de la fête avec une fois de plus Eyoka ; et avant cela, Kejnu et leur rock indie profond et mélodieux.

Rockozarènes se termine en beauté ! Dans l’ensemble, la programmation aura été riche et variée, avec beaucoup de prestations scéniques et instrumentales de qualité. Et la météo, elle aussi aura été de qualité. Pas une seule goutte de pluie, Le soleil aura été au beau fixe sur toute la durée du festival, pour le plus grand bonheur des festivaliers et des organisateurs.

Commentaires
Login