Rechercher le magasin

Derniers blogs

1. Février 2011, 12:42 CD / Vinyl Music

Norah Jones - «…Featuring»

Sophia Bischoff - Après « The Fall », sorti en 2009, Norah Jones est de retour avec un nouvel album intitulé « …Featuring ». Loin d’être un opus de nouvelles compositions, cet album est une compilation des meilleurs collaborations faites par la new-yorkaise.

Norah Jones - «…Featuring»
Après quatre albums (« Come Away With Me », « Feels Like Home », « Not Too Late » et « The Fall ») qui ont engendré des millions de ventes et un film (« My Blueberry Night ») Norah Jones profite de l’année 2010 pour porter un regard peu commun sur le passé. Là où la tendance pousse à sortir un « best-of », Mademoiselle Jones offre une compilation de ses meilleures collaborations. Histoire de rappeler gentillement au monde que la cataloguer dans la catégorie « jazz et basta » serait une grande erreure. Car on l’oublie souvent, Norah Jones n’est pas qu’une chanteuse jazzy. Mais plutôt une chanteuse eclectic. La preuve en musique avec « …Featuring »

L’album s’ouvre sur un titre des Little Willies, le groupe country de la musicienne, fait un détour par une bossa-nova revisitée avec les Foo Fighters sur « Virginia Moon », pour ensuite aller vers des ambiances plus rock avec le titre « The Best Part » de son groupe El Madmo, puis fait un détour vers des sonorités plus hip-hop, sur « Soon the New Day » avec Talib Kweli, et folk avec « Dear John » en collaboration avec Ryan Adams, pour enfin terminer son son style de prédilection avec, entre autre, « Baby it’s Cold Outside » avec Willie Nelson. Norah Jones prend donc un risque avec cette compilation. Le risque que les morceaux et leurs genres ne s’allient pas harmonieusement les uns aux autres ou encore le risque de présenter une liste impressionnante d’artistes invités sans que le contenu ne soit à la hauteur. Mais cela serait sous-estimer Miss Jones.


En effet, dès la première écoute, on sent la subtilité et la réflexion qui a été l’arrière-coure de la réunion de ces morceaux. L’album nous emène dans un voyage méticuleusement organisé, sans faux-pas, sans passer d’un style à l’autre d’une manière trop brutale. Du côté des coup de cœur, on appréciera la douceur de la réunion de Mademoiselle Jones et Outkast qui, sur « Take Off Your Cool », prouvent qu’un groupe de hip-hop sait sortir des beats de ce genre. Sur le titre « Life is Better » en duo avec Q-Tip et sur « Soon The New Day » en collaboration avec **Talib Kweli*, Norah Jones se prête aux nuances du Hip-Hop/Jazz avec deux pointures du genre. Ces deux titres, une fois écouté, ne quitteront plus vos play-lists préférées. Du côté des grands personnages, on nottera la présence de Herbie HancockCourt & Park ») et Ray CharlesHere we go again » - titre qui a remporté deux Grammy Awards). Deux grands artistes qui, avec Norah Jones, offrent de beaux moments de jazz. Seul ombre au tableau, l’absence des titres enregistrés avec The Peter Malick Group et Wax Poetic. Avec « Angels », Wax Poetic, groupe de trip-hop, et Norah Jones auraient apporté une touche en plus au raisonnement musical subtil de l’album et auraient montré jusqu’à quel point l’eclectisme de Norah Jones peut aller.


Vous l’aurez compris, Norah Jones aime sortir des santiers battus. Même si l’idée en-elle même de sortir un album de collaborations « recyclées » peut sembler un peu facile, il est nécessaire d’apprécier cet album dans la perspective de la discographie de la new-yorkaise. Ainsi, on en concluera que « …Featuring » est la pierre qui arrive à point à ce stade de l’édifice musicale que Norah Jones construit depuis maintenant dix ans.

Commentaires
Login