Rechercher le magasin

Derniers blogs

12. Avril 2012, 00:00 Concert Music Festivals Interview

Louca "Blooming Live"

Anaelle Morf - C’est avec un mélange de timidité et d’assurance, que Louca se dévoila, avec humour et tout en ayant les pieds sur terre. Il est jeune, talentueux, énergique et passionné, il se livre à nous pour son premier interview, à part sa biographie.

Louca "Blooming Live"
Students.ch: Salut Louca, ce n’est pas la première fois que tu viens à Caprices,

Louca: C’est pas la première fois non.

Students.ch: Ca fait quoi de revenir?

Louca: Ben écoute là ça me fait quelque chose d’autre, c’est un autre univers parce qu’avant on jouait en DJ set, et je n’avais pas eu l’occasion de jouer sur une si grande scène, et là je fais un live, c’est beaucoup de mois de travail, de mes propres music, donc oui, c’est particulier quand même. C’est plus de stress, c’est moins à la cool on va dire.

Students.ch: Mais à la fin tu seras content?

Louca: A la fin je serai content oui, c’est sûr que je serai content, grave.

Students.ch: Pour commencer, comment tu décrirais ta musique?

Louca: C’est difficile de décrire ma musique, je dirai que c’est un peu, un mélange de tout, de funk, de disco, tout en restant dans l’underground. C’est très pointu, mais il y a aussi des voix, alors c’est un grand mixe de tout, de pas mal de styles de musique.

Students.ch: Quelles sont tes influences?

Louca: Mes influences en ce moment sont plus Vision Quest, Jimmy Jones, Maceo Plex. C’est vraiment les nouveaux artistes du moment. Parce que quand j’ai commencé à mixer, c’était Carl Cox, Laurent Garnier (tous les plus grands) et puis maintenant ils sont allés dans un style un peu différent qui me plait un peu moins. Mais c’est normal qu’ils se détachent un peu de l’electro. Là c’est vraiment Maceo Plex, Jimmy Jones, Guy Gerber. Ces mecs là qui sont à la pointe en ce moment.

Students.ch: Comment s’est passé la première fois que tu as joué en public, ta première scène?

Louca: Alors ma première scène en concert c’était ici, il y a 6 ans, j’avais joué au bar des artistes en fait, et je devais jouer pour 2h, et j’avais tellement explosé la scène que j’ai finalement joué jusqu’à la fin, donc 4h de set et à la fin les gens étaient venu me voir en me disant «bah c’est vraiment de la bal ce que tu fais, on aimerait que tu sois résident», donc ça a commencé comme ça.

Students.ch: On a vu que t’étais en train de créer le Label «Fancy Frogs»?

Louca: Oui, je suis en train de créer mon label, j’ai déjà les trois premières sorties qui sont prévues, donc je ne sais pas si je peux vous en dire un peu plus,

Students.ch: Oui, vas-y! Pas de soucis :)

Louca: Vous voulez, d’accord alors en fait il y aura déjà un premier EP de Gulliver. En fait c’est un artiste qui vient de Catwash (le label de Dj Wild) avec un remix de Wild et ensuite il y a deux gros EP qui arrivent, mais ça je vous tiendrai au courant plus tard, surprise! En fait ce sont des DJ que je connais, des potes, et la troisième sera ma sortie, mon EP à moi, avec un remix d’un assez gros Dj, c’était cool qu’il joue ici à Caprices, autre mystère...

Students.ch: C’est excellent, alors ce sera la surprise. On a vu que ça allait être un peu différent ce soir, parce que tu vas utiliser de la vidéo?

Louca: Ouais, alors c’est la première fois que je fais ça, et que je fais un live, tout en même temps oui, mais le vee-jeeing c’est intéressant, parce que c’est visuel en même temps, je trouve ça intéressant de le rajouter dans le live avec des percussionnistes et je trouve que c’est un très bon concept.

Students.ch: Et c’est toi qui va t’occuper des vidéos aussi?

Louca: Non pas du tout, c’est trois potes qui font ça, c’est un collectif qui s’appelle «The Wood» qui font des vee-jeeing et ce qu’ils font c’est vraiment cool. Avec une structure en 3D, sur la scène plus des projecteurs dessus, ça va être un show visuel assez intéressant. Ce sont eux qui ont monté toute la structure et ensuite j’ai donné mes idées.

Students.ch: Avant de faire un concert est ce que tu stresses?

Louca: Avant une interview oui, pendant oui, mais bizarrement avant un live non parce que je me suis quand même assez préparé, j’ai fait pas mal de répétition, là je me sens prêt. Donc après pour le stresse, bon bah il faut que je sois avec mes potes, que je ne pense pas du tout à ça, que j’y aille à l’heure et basta.

Students.ch: Est-ce que tes amis se comportent différemment depuis que ça marche bien pour toi?

Louca: Non ils ont toujours été comme ça, bon après j’ai changé de potes, de direction, parce que bon il y en avait qui étaient un peu jaloux. C’est compliqué les relations comme ça, mais j’ai dû quand même me séparer de quelques potes, et puis maintenant je suis entouré de gens très sympas, qui me soutiennent donc c’est là la force aussi, c’est l’amitié, la vraie amitié. Mais y a beaucoup de gens qui sont hypocrites et c’est souvent comme ça de tout façon, c’est dommage.

Students.ch: Et tu as fait la prestigieuse London School of Sound?

Louca: J’ai d’abord fait une école à Paris, la SAE, qui ne m’a pas servi à grand chose parce qu’il n’y avait pas de pratique, c’était un peu la fac.

Students.ch: Que de la théorie?

Louca: Pas que de la théorie, mais au bout de 5-6 mois j’étais là «bon bah quand est-ce que je fais du son, parce que j’ai mes idées et j’ai envie de faire du son. Donc du coup je suis parti à Londres faire une autre école, et là j’ai pu apprendre tous les logiciels. J’étais reçu en fait dans les deux écoles premier, ce qui est bizarre parce que je ne pensais pas du tout arriver premier alors j’étais très content de moi, et je me suis dit bon bah c’est vraiment ça qu’il faut que je fasse! Je vais pas aller faire du droit (rires)

Students.ch: Ca a duré longtemps les études à Londres?

Louca: 1 an et demi, c’est court ouais. C’était un an, et je me suis perfectionné 6 mois sur des logiciels, ça m’a donné une bonne base pour commencer à faire de la production. Et c’est une très grande école, Londres, c’est une des meilleures écoles de Londres. le studio qu’ils ont là-bas c’est le premier album de Pink Floyd qui a été enregistré dans ce studio.

Student: Non, tu rigoles?!

Louca: Donc c’est assez balèze, moi j’écoutais mes tracks là et je me disais «Putain, quand je pense qu’il y avait Pink Floyd ici pour leur premier album c’est quand même assez barge. Donc c’était cool.

Students.ch: T’as beaucoup de chance, en plus habiter à Londres, c’est génial?!

Louca: C’est super cher mais alors la vie là-bas ils savent faire la fête, ils savent faire du rock, il y a des concerts de malade, il y en a tout le temps, enfin c’est pour jouer aussi, il y a de gros clubs.

Students.ch: Y a t’il un endroit où tu rêverais de jouer?

Louca: Oui, c’est ma deuxième maison, le REX CLUB à Paris, pour moi c’est la référence de la scène électro en ce moment, et ça a toujours été comme ça. Quand j’ai commencé à sortir c’était au Rex Club, et depuis que j’ai découvert le Rex Club je suis resté là-bas, ils me voyaient tout le temps c’était «Salut Louca» c’était ma deuxième maison, limite je dormais là-bas.

Students.ch: Ils ne t’ont pas proposé de jouer?

Louca: Ben là ça va venir, cette année,

Students.ch: C’est cool, c’est une bonne année!

Louca: Une très bonne année oui, on va essayer que ça continue comme ça. je vais y aller comme ça.

Students.ch: Tu ne sais pas trop ce qui va se passer par la suite en fait? Tu vas habiter où?

Louca: Je ne sais pas trop, pour l’instant je vais rester à Paris, avec mon studio , je suis en train de monter mon studio d’enregistrement et voilà je fais mes petites productions à Paris, tranquille. J’ai pas envie de bouger pour l’instant, j’ai déjà assez bougé comme ça quand j’étais petit, ma mère déménageait partout.

Students.ch: Petit parcours, pour l’instant

Louca: Pour l’instant oui, on va essayer d’aller, au top.

Students.ch: En tout cas, on te souhaite bonne chance pour ce soir,

Louca: Ben écoute, merci! Allez on croise les doigts, en fait non on ne croise pas les doigts, on y va cash.

Students.ch: On passera te voir!

Louca: Ah bah oui, grave, j’espère! En tout cas, plaisir.

Pour plus d'infos: http://soundcloud.com/loucamusic

Clarissa Emery et Anaelle Morf

Commentaires
Login