Rechercher le magasin

Derniers blogs

13. Avril 2012, 00:00 Concert Music Festivals Interview

Interview de Pegasus

Anaelle Morf - En arrivant dans la salle presse, on retrouva deux des membres du groupe biennois Pegasus pour une interview. Noah (chanteur) et Simon (guitariste), étaient tous les deux avec un look funky et ont d’abord parlé français et se sentit plus à l’aise par la suite lorsqu’on leur a parlé anglais.

Interview de Pegasus
Les deux musiciens nous livrent alors quelques mots sur leur nouvel album «Human Technology» et sur le groupe avant de monter sur la scène du Chapiteau le mercredi 11 avril.

Students.ch: Qu’est-ce que ça vous fait de revenir au Caprices Festival?

Noah: Ca fait très plaisir, c’est super de revenir ici. C’est aussi un grand honneur de jouer sur la même scène que Earth,Wind and Fire. Et c’est aussi bien d’être ici, on aime beaucoup Crans-Montana.

Students.ch: Vous allez voir le concert après d’Earth,Wind and Fire?

Les deux: Mais bien sûr!

Students.ch: Vous allez rester quelques jours au Festival?

Noah: Non, on part demain...

Students.ch: Et vous êtes deçu de ne pas pouvoir rester?

Noah: On joue beaucoup sur scène et on voit beaucoup de concerts, alors c’est bon des fois de rentrer à la maison et de manger un plat ou une bonne soupe (rires).

Students.ch: Mais où sont passés les autres membres du groupe?

Simon: Ils préparent notre matos.

Noah: Oui, ils travaillent et en plus l’un d’entre eux ne parle pas français. Et ils n’aiment pas trop parler.

Students.ch: Vous vous rappelez de votre tout premier concert?

Noah: Oui, notre premier concert c’était dans une cave, parce qu’on habitait ensemble. Notre cave était très sombre avec peu de lumière. On jouait pour nos parents et nos amis, ils avaient le courage de nous écouter (rires).

Students.ch: Pourquoi «Pegasus»?

Noah: Parce que dans la mythologie grecque «Pegasus» est le cheval qui donne de l’inspiration à la personne qui est dessus - et comme nous produisons et écrivons nous même notre musique, nous pensions que «Pegasus» était un bon nom pour le groupe.

Students.ch: Comment décririez vous votre musique?

Simon: C’est de la musique qui fait danser!

Noah: C’est influencé par beaucoup de styles différents comme le rock’n’roll, reggae, musique latin, hip-hop et plein d’autres. On essaie de les mettre ensemble. Notre style a donc diverses influences.

Students.ch: Il y a des gens qui vous décrivent comme étant «Les Beatles suisses», qu’en pensez vous?

Les deux: Vraiment!?!

Noah: Ca c’est une bonne nouvelle, mais c’est faux car les Beatles sont comme les parrains de tous les groupes du moment. Dans chaque groupe qu’on voit, on y trouve quelque chose des Beatles. Alors ce n’est pas juste de se comparer à eux. Il faut les laisser où ils sont, car ils sont intouchables.

Students.ch: Pourquoi y a-t-il une aussi grande différence entre le 2ème et 3ème album?

Noah: On a beaucoup changé notre style, parce qu’on en avait marre de l’ancien, un style ressemblant aux groupe des années 60. On a essayé alors de faire quelque chose de plus original et créatif. Et c’est ce qu’on a réussi à faire dans notre nouvel album, on est content du résultat.

Students.ch: Est-ce que la célébrité donne du succès avec les filles?

Noah: Ahahah...Ca dépend avec quels membres du groupe, chez nous c’est plus le batteur. Mais c’est une bonne question, car les gens qui te voient sur scène, voient quelque chose en toi qui est faux. Ca m’est arrivé, quand je vois quelqu’un sur scène, la personne est différente avec la lumière, les vidéos qu’en réalité. Des fois c’est difficile de faire face aux gens qui voient quelque chose que tu n’es pas. Et tu peux en utiliser avec des filles ou mettre de la distance, parce qu’à part d’être jolies, les filles sont aussi un gros problème (rires).

Students.ch: Avez-vous un rituel avant de monter sur scène?

Noah: Ah..non..on ne prie pas, il y a des musiciens qui font un rituel comme les footballer..mais nous pas. C’est vrai qu’avant de faire un gros concert, on essaie de parler entre nous. Mais c’est plus quelque chose qu’un musicien devrait faire pour soi, mon rituel c’est d’aller aux toilettes avant (rires).

Simon: Pour moi, notre rituel c’est de parler avant 5 minutes et de se motiver et s’encourager.

Students.ch: Merci de nous avoir accorder du temps, bon concerts et bon courage pour ce soir:)

Plus d'infos: http://www.pegasustheband.com/

Clarissa Emery et Anaelle Morf

Commentaires
Login