Rechercher le magasin

Derniers blogs

17. Avril 2012, 00:00 Concert Music Festivals

Vendredi 13

Anaelle Morf - Ce vendredi 13 avril, ne fut pas un vendredi 13 comme les autres. Il n’a en tout cas pas porter malheur à Julien Doré qui n’est pas tombé de l'échafaudage sur lequel il avait grimpé durant son concert...

Vendredi 13
Il n’a pas fait tomber le Chapiteau non plus, ni les filles d’ailleurs. Avec ses cheveux longs et blonds, une dégaine hors du commun, Julien Doré a encore dépassé «les limites» avec un spectacle décalé qui lui vaut sa réputation. Son concert était intense et très attendu.

Il y avait beaucoup de monde au début, mais le Chapiteau se vidait petit à petit pour ne pas manquer le concert du modeste groupe The Do, au teint folk, indie rock, qui nous a présenté au Réservoir son nouvel album «Both Ways Open Jaws»,qui émane une ambiance plus «nocturne» que le premier. La belle Olivia a su charmer son public avec son timbre de voix hors du commun accompagné du compositeur Dan à la guitare. Avant leur arrivée, ce fut d’abord The Playground, les gagnants du New Talent Contest 2012, puis à The Bewitched Hands et finalement au tour de Yuksek d’enflamma le Réservoir. Il y avait énormément de monde qui dansait, et dansait et dansait sur ses rythmes électronique-pop qui nous rappellait un mélange de Pony Pony Run Run et de Gypsy & The Cat. Il n’a jamais fait aussi chaud au Réservoir qu’à ce moment-là, tous les festivaliers étaient au rendez-vous.

Pour revenir au Chapiteau, c’est Marlon Roudette qui ouvrit le bal, il communiquait assez aisément avec le public qui a beaucoup apprécié ce geste. Ils ont aussi beaucoup aimé le fait qu’il ait chanté des chansons de son ex-groupe Mattafix. Suivi de Lamb, le duo du Manchester qui a sorti son cinquième opus nommé « 5 ». Leur musique trip-hop, toujours aussi mélancolique et spéciale était peut être trop tranquille pour le public de ce soir là.

Au Barakazik, les Delilahs ont séduit leur public et ont été beaucoup appréciés et redemandés! Des filles aux instruments électriques, cela faisait plaisir! Ils furent suivi de Vkee et Sumo qui ont eux aussi, amené un petit truc en plus au festival.

Comment mieux finir la nuit que sur les sons Sven Väth? Ce grand Dj allemand idolâtré par les jeunes, et âgé de 47 ans a tenu debout plus que les clubbers!

Anaelle Morf, Elina Morf et Clarissa Emery

Commentaires
Login