Rechercher le magasin

Derniers blogs

7. Juillet 2012, 15:55 Concert Music Festivals Soirée

Bebe Winans et Rodrigo y Gabriela au Miles !

Sophia Bischoff - Vendredi 6 juillet, alors que les festivaliers off ont envahit les quais de Montreux pour fêter dignement le deuxième week-end de cette 46ème édition, le Miles Davis Hall a vibré entre gospel et virtuoses de la guitare.

Bebe Winans et Rodrigo y Gabriela au Miles !
C’est après une introduction élogieuse de Quincy Jones himself que Bebe Winans a fait son entrée sur scène. Pendant un peu plus d’une heure, il a offert un concert alliant touches R&B à un répertoire définitivement gospel. Rien d’étonnant puisque le chanteur fait parti de la Winans Family, connue comme étant l’une des plus talentueuse famille de gospel. Bebe Winans, entre deux cascades vocales dignes du style musical qu’il pratique, communique avec le public. Il prononce sa joie d’être à Montreux, les raisons pour lesquels il a écrit ses morceaux et son amour pour la musique. C’est d’un œil impressionné que Quincy Jones et Claude Nobs l’observent depuis les coulisses. Fidèle à la tradition gospel, le concert de Bebe Winans prend des allures de prêche du dimanche matin, le tout rythmé par l’évocation des plus belles cérémonies gospels des Etats-Unis. Il a, au final, offert une belle performance et a emporté le public avec lui dans un classique « Happy Day ».


Après cette escapade gospel, le célèbre duo de guitaristes mexicains, Rodrigo y Gabriela, accompagné du groupe C.U.B.A, a mis en transe le Miles Davis Hall. Cela n’a d’ailleurs rien d’étonnant. Gabriela, à la guitare rythmique, balaie les cordes de son instrument d’une douceur énergique qui crée de sublimes harmonies. Le public est scotché. Lorsqu’ils sont accompagnés de C.U.B.A, le duo est soutenu par un corps qui les emportent vers un voyage latin aux contours les plus agréables. Rodrigo y Gabriela se retrouvent alors seuls sur scène. Un percussionniste les rejoints. Les titres commencent alors avec une douceur perturbante. Le mélange de leur jeu de guitare et d’une légère percussion monte en intensité pour atteindre une apogée en osmose avec le Miles Davis Hall. Gabriela utilise la technique slap pendant que Rodrigo écrit une ligne mélodique subtile et envoutante. Chaque note tient le public en haleine alors que le duo se laisse aller à une folie musicale toujours maitrisée. La fin du concert n’est même pas proche que Rodrigo y Gabriela a droit à une standing ovation. L’heure des solos a sonné. Alors que Rodrigo offre un solo émouvant évoquant une course sous la pluie avant qu’un orage gronde, Gabriela se laisse aller à ses sonorités groove. C.U.B.A les rejoint alors sur scène pour un retour vers les harmonies cubaines. Une touche de musique classique est apportée par le pianiste peu avant que le groupe nous rappelle que Rodrigo y Gabriela ont évolué dans une formation de trash métal avant de connaître le succès. En somme, le duo mexicain a réussi haut la main leur premier passage au Montreux Jazz Festival en offrant au public une performance que l’on n’oubliera pas de si tôt.

Commentaires
Login