Rechercher le magasin

Derniers blogs

20. Juillet 2012, 21:52 Concert Music Festivals Soirée

Une ambiance de folie au Paléo !

Sophia Bischoff - Jeudi 19 juillet, un vent d’ambiance folle a été disséminé par les artistes présents à Paléo ! Retour sur un ras-de-marré d’incendie musical !

Une ambiance de folie au Paléo !
Il y avait quelque chose dans l’air, hier soir, au Paléo. Comme si tout le public venu des quatre coins de la Suisse s’était donné rendez-vous sur un air de bonheur. Peut-être était-ce le soleil qui, une fois encore, a brillé de mille feux. Peut-être était-ce l’annonce grandissante de l’arrivée du week-end. Ou, peut-être que c’était simplement l’énergie apportée par les groupes du jour.


Tout a commencé devant le concert de Caravan Palace. Le soleil brûle haut dans le ciel et les premières têtes trempées de sueur font leur apparition. Rien d’étonnant puisque l’électroswing du groupe français a mis le feu sur la Plaine de l’Asse. Sur scène ornée d’un immense gramophone, la formation a offert une musique à la fois travaillée et appelant à la fête. Ils naviguent sans peine entre les morceaux à forte sonorité jazz et ceux carrément électro. Un mélange efficace qui ravit le Paléo. Pour couronner le tout, Zoé Colotis, leur charismatique chanteuse, a prouvé qu’elle n’a rien à envier aux plus grands performer.


Plus tard dans la soirée, les très attendus Chinese Man ont également enflammé le Paléo. Leur concert s’est tenu dans un Chapiteau pleins à craquer. Pendant plus d’une heure, les DJ ont servit leur trip-hop agrémenté de reggae, de funk et de dubstep. Le tout à coup de « It’s bigger than Hip-Hop » scandé pendant leur show. Pendant ce temps, le Club Tent a reçu l’une des plus belles découvertes de cette 37ème édition du Paléo ; Blitz The Ambassador. Rappeur originaire des USA et du Ghana, il a séduit les passants qui se sont vite ralliés à sa cause. Il n’a fallut que quelques minutes de concert pour que le Club Tent soit remplis. Sur scène, Blitz The Ambassador nous sert un hip-hop de qualité agrémenté d’un groupe qui apporte le petit quelque chose en plus qui fait vibrer. Sa section de cuivre enchaine et émerveille le public. A mi-chemin entre The Roots et le Ghana, Blitz The Ambassador offre une musique qui redort le blason du hip-hop.


En fin de soirée, le musicien anglais qu’on ne présente plus, Sting a donné un concert musicalement époustouflant. Même si l’énergie n’était que rarement présente, l’ancien leader de The Police a su éblouir le public de la Plaine de l’Asse. Sting a offert le premier moment de cette 37ème édition où le silence c’est imposé. Non pas pour manifester son mécontentement, mais pour écouter ces mélodies qui évoquent tant de souvenir en nous (« Roxanne », « Message in a Bottle » , « English Man in New York »), ces mélodies travaillées à la musicalité troublante, ces mélodies oscillant entre rock, pop et effluves funky. Plus tard dans la nuit, les émotions offertes par Sting se sont transformées en force permettant au public d’abord le dernier concert de la soirée, celui de Raggasonic, dans la sérénité.


Pour plus de photos, c'est chez Usgang qu'il faut aller !

Commentaires
Login