Rechercher le magasin

Derniers blogs

2. Février 2009, 02:02 CD / Vinyl Colonnes

Rock attitude- Janvier 2009 (ou presque)

Nevena Puljic - Ce mois-ci les groupes sont à l’honneur et pas n’importe lesquels. La musique se doit d’être rafraichissante après un mois de révisions et d’examens non ? Eh bien avec cette sélection, le moral remonte aussi bien qu’à l’aide de cocktails vitaminés. Je ne préte...

Rock attitude- Janvier 2009 (ou presque)
Ce mois-ci les groupes sont à l’honneur et pas n’importe lesquels. La musique se doit d’être rafraichissante après un mois de révisions et d’examens non ? Eh bien avec cette sélection, le moral remonte aussi bien qu’à l’aide de cocktails vitaminés. Je ne prétends pas avoir la clé à vos soucis mais certains de ces albums la possèdent certainement. Un aveu ? Je fais partie de ces gens que l’écoute de la mauvaise chanson au matin peut bousiller une journée. Une chanson, une ambiance, une humeur. C’est mon credo. Et le vôtre?

LES ALBUMS

1. Celui-là, on l’attendait avec impatience. Franz Ferdinand et leur Tonight : Franz Ferdinand. Les journalistes détenaient le privilège de l’écoute depuis le mois de novembre et nous, il nous a fallu attendre jusqu’à fin janvier. L’avant-goût avec le single Ulysses n’arrangeait pas les choses : cet album, il nous le fallait ! Et pourtant…Pourtant, à l’exception de ce génialissime Ulysses, il n’y a pas grand-chose à se mettre sous la dent. Ce qui est sûr, c’est que le genre a changé et les guitares ont été délaissées. Les Ecossais surprennent. Le début de l’album sait convaincre. On se dit qu’il n’y a là rien d’exceptionnel mais qu’ils méritent le bénéfice du doute. Toutefois, des sommets sont atteints avec « Live alone », leur tournant pseudo disco-new wave. Expérimenter, c’est très bien, mais il y a des recoins où il ne faut pas s’aventurer et là, ça frise l’insupportable. Avec « Lucid dreams », c’est tout le contraire. L’expérimentation toujours mais, cette fois, pour notre grand plaisir. Une chose à concéder à ce Tonight : les sonorités sont joyeuses et faites pour les dancefloors. A l’extrême opposé de leur dernier opus.

2. Stuck in the sound avec Shoegazing Kids. Il se fait rare de parler de groupes de rock français. Comme on le dit, les Anglais savent faire du bon rock et les Français ne doivent pas même y songer. Pour le vin, c’est l’inverse. Toutefois, ce groupe en vaut vraiment le détour. C’est leur troisième album (déjà !) et la déception n’est toujours pas au rendez-vous. Le nom de l’album fait référence à un mouvement musical anglais des années 80, époque bien présente dans l’esprit des membres du groupe. Une nouveauté cependant, l’ajout de la touche électro. Peut être un clin d’œil à la saga de la French touch actuelle. Groupe à (re)découvrir donc. Pour les amateurs, ils entament prochainement leur tournée et seront présents au festival Vernier-sur-rock à Genève, le 9 mai prochain.

3. Fiction Plane. Groupe mené par Joe Sumner est en tournée pour son dernier album : Left side of the brain. La sortie n’est plus toute récente et pourtant ce très bon disque fait encore parler de lui. Mais au fait qui est Joe Sumner ? Ecoutez une chanson seulement car l’erreur est impossible. C’est bien le fils de sa rockstar de père Sting. Même voix, même allure, même style de musique. A croire, que la ressemblance était voulue, or si c’était le cas, il avait tout pour se planter. Pourtant, ce cher Joe n’a revendiqué son appartenance familiale que très tard et c’est peut être son humilité qui l’a mené là où il est. Et c’est loin d’être raté. C’est même pas mal du tout. Malgré l’inévitable comparaison, Fiction Plane a su trouver son public et c’était un pari osé. La musique du groupe n’a rien d’exceptionnel mais c’est plutôt sympa à écouter. A vos Myspace.

4. The Redwalls sort un deuxième album du même nom. Encore un groupe en « The ». Encore des jeunots aux influences stonesques et beatlesiennes. Difficile de dissimuler son appréhension. Pourtant, même s’ils ne côtoient pas franchement l’originalité et qu’ils ne défrayeront pas les chroniques, c’est plutôt bon. Mélodies accrocheuses, paroles intéressantes. Il est fort probable que les Redwalls ne s’arrêteront pas en si bon chemin et qu’encore un peu de maturité leur fera du bien. En attendant une prochaine sortie qui risque de surprendre, The Redwalls et leur revival sixties nous font patienter de façon agréable.

L’INCONTOURNABLE

Merriweather Post Pavillion, c’est le huitième album d'Animal Collective et on peut dire qu’ils se sont surpassés. Un album génial mais je vous préviens, c’est spécial et il faut faire preuve d’ouverture d’esprit. Le psychédélisme est de mise. C’est exactement le genre de disque possédant un improbable regard sur le futur. Cela n’étonnera personne de le dépoussiérer dans quelques années le talent de ces quatre New Yorkais sera alors reconnu à sa juste valeur. On parlait dans le précédent article des successeurs de MGMT mais c’est bien plus que cela. Ils ont un style complètement à part. Une rareté si vous permettez l’expression. Je pense que vous ressentez mon enthousiasme non dissimulé dans ces quelques lignes. Faites moi confiance, c’est sans doute l’un des albums les plus novateurs de 2009. La chanson « My girls » saura, je l’espère, convaincre les sceptiques.

COUP DE COEUR

Howling bells. Grosse découverte pour moi et énorme coup de cœur. Ils sortent leur deuxième album le 9 février : Radio wars. J’aurais pu attendre le prochain article pour vous en parler mais si vous ne connaissez pas encore, ils méritent vraiment que vous vous y intéressiez tout de suite afin de vous réjouir dignement de ce nouvel achat. Les Australiens évitent d’être catalogués et tant mieux, cela fait plus d’horizons à découvrir. La voix de Juanita Stein nous emmène dans des contrées envoûtantes et inquiétantes à la fois. En tous les cas, c’est avec grand plaisir qu’on se laisse emporter.

LES MYSPACE

Pour les rêveurs cette fois-ci et tous ceux partis en vacances:

- http://www.myspace.com/gotye Une explosion sonore. Heart’s a mess ? Universel et inter-générationnel. - http://www.myspace.com/youthmovies C’est bon et on ne peut qu’en redemander. Addictif, voilà le mot. Cela deviendra difficile de s'en passer.- http://www.myspace.com/antonyandthejohnsons Là, c’est autre chose...Voilà venue la session déprime. Mais attention, une bonne déprime, car c’est magnifique. Je ne l’écouterais certainement pas tous les jours, de peur de me perdre dans une espèce d’autarcie, mais il faut connaître Antony. Un véritable phénomène.

Info primordiale : The Strokes planche sur un nouvel album. Source sûre apparemment et ce nouveau trésor pourrait bien sortir courant 2010. What else ?

Commentaires
Login