Rechercher le magasin

Derniers blogs

3. Février 2009, 00:00 Culture

Black Movie Festival

Catherine Muller - Depuis déjà quelques jours, se déroule à Genève un festival comme on les aime. Un festival de cinéma certes, mais pas seulement. Car celui-ci se décline sous plusieurs angles, ce qui a pour résultat d’aboutir à un festival riche et hétéroclite. Reprenons : même s...

Black Movie Festival


Depuis déjà quelques jours, se déroule à Genève un festival comme on les aime. Un festival de cinéma certes, mais pas seulement. Car celui-ci se décline sous plusieurs angles, ce qui a pour résultat d’aboutir à un festival riche et hétéroclite.
Reprenons : même s’il s’intitule « Black Movie », ne vous laissez pas troubler par cette appellation. En effet, il ne faut pas penser ce festival comme un revival du film noir, genre propre aux années quarantes. Non, le festival se définirait plus comme « ancré dans le monde contemporain et reflet de ses mouvances esthétiques et sociales ». Black Movie se développe autour d’une approche par thématique. L’édition de cette année en propose dix, dont entre autre: Fils de , Empire des sens , Sabre, sexe et saké: Japon des années 70, Nuit blanche, et Le Petit Black Movie, spécialement dédié aux plus jeunes.
Ces différentes sections s’articulent autour de sujets de sociétés, de cultures urbaines, ou encore de réalisateurs.
Vous l’aurez compris, il n’y a pas de genre cinématographique particulier qui est ici mis en évidence : chaque genre y trouvera son compte.
Le festival met également l’accent sur une grande diversité culturelle : pas de primat occidental ici. Les films présentés sont aussi bien originaires des Zimbabwe, du Japon ou de l’Argentine.

En dehors d’une programmation très riche, diffusée dans cinq lieux de projections genevois, les spectateurs pourront assister à des débats tables rondes, visiter une exposition sur l’iconographie de l’ancien dictateur Niazov et aller faire la fête au Zoo.
Si les tables rondes et l’exposition sont gratuites, il vous faudra débourser un peu d’argent pour assister aux projections et aux soirées. Mais les tarifs resteront de toute manière préférentiels aux tarifs pratiqués chez le géant Pathé.

Vous avez donc jusqu’à dimanche pour découvrir la neuvième édition de Black Movie, un festival dont il semblerait bon de se rappeler à l’avenir…

Commentaires
Login