Rechercher le magasin

Derniers blogs

14. Avril 2009, 00:00 Culture

Mademoiselle Chanel

Justine Ciana - A l’heure ou débarquent sur nos écrans deux films retraçant la vie de Coco Chanel, (Coco avant Chanel d’Anne Fontaine avec Audrey Tautou dans le rôle de la dite héroïne et un second biopic Coco Chanel et Igor Stravinsky de Ja Kounen avec la froide et magnétique Anna M...

Mademoiselle Chanel
A l’heure ou débarquent sur nos écrans deux films retraçant la vie de Coco Chanel, (Coco avant Chanel d’Anne Fontaine avec Audrey Tautou dans le rôle de la dite héroïne et un second biopic Coco Chanel et Igor Stravinsky de Ja Kounen avec la froide et magnétique Anna Mouglalis), le parcours et la carrière de Coco, née Gabrielle Bonheur Chanel, semble quelque peu nous échapper. Mais aujourd’hui Chanel ne serait-ce pas davantage un nom, un empire, un style ? Réponses.

Chanel c’est…

Une femme indépendante : A vingt ans, Gabrielle (pas encore Coco) chante sur les scènes parisiennes. Elle se rêve artiste de music-hall refusant un avenir tout tracé de femme mariée. Elle apprend les rudiments du métier de couturière auprès de bonnes sœurs puis, seule, elle se lance dans la confection de chapeaux insolites (pour l’époque). Sa première boutique de haute-couture est ouverte à l’été 1910. Coco a alors 27 ans. Jusqu’à la fin de sa vie, Coco Chanel se montre autonome à la fois dans sa vie de femme (elle refuse le mariage) mais aussi dans sa vie professionnelle (elle assume seule le coût et la gestion de sa maison de couture).

Une allure : Au début du siècle, les femmes sont enserrées dans de larges corsets. Les robes sont longes, fleuries, dentelées et l’allure des bourgeoises est surmontée d’un chapeaux garni. Coco, elle, à une silhouette androgyne qu’elle habille de vêtements d’hommes. Elle libère la femme de son corset, raccourci les jupes, les cheveux et réduit la garde robe à des teintes bicolores (le noir et le blanc). Le style Chanel c’est l’épuration poussée à sa plus pure expression. De longs colliers de perles comme seule fantaisie.

Une maison de couture : Coco meurt en 1971 (elle est enterrée à Lausanne où elle a vécu durant 10 ans) mais son empire lui survit. La maison trouve un successeur à sa mesure. Il porte les cheveux blancs poudrés, des cols de chemises amidonnés et d’infatigables lunettes noires. Il s’appelle Karl Lagerfeld. Le couturier le plus charismatique du milieu de la mode impose son style, sa prestance, son talent et perpétue la griffe de Coco Chanel.

Un parfum : Coco cherche un parfum sobre qui « habille » les femmes comme ses vêtements. En 1921, Ernest Beaux crée la fragrance la plus célèbre du monde : Chanel 5. Une bouteille épurée au lignes droites, associée à une senteur poudrée et féminine. C’est un must. Trente ans après la création du parfum, lorsque l’on demanda, à Marylin Monroe comment elle dormait, elle affirma le plus simplement du monde : « Juste avec une goutte de chanel 5 »

Commentaires
Login