Rechercher le magasin

Derniers blogs

23. Avril 2009, 00:00 Concert Music Festivals Interview

Students meets Matthew Dear et Troy Pierce (M-Nus) @ Caprices Festival

Nevena Puljic -

Students meets Matthew Dear et Troy Pierce (M-Nus) @ Caprices Festival

"Je dois énormément à Richie Hawtin"

Après un set ayant mis une ambiance exceptionnelle sous la tente du Réservoir, nos deux Dj's reviennent enfin en backstage. Malgré tout, ils semblent plus être attirés par la vodka que par nous. Pure la vodka! Cela donne le ton de l’interview. On se dirige vers Troy Pierce et celui-ci nous lance un: « Ah, je vous attendais ! ». Bon, il ne nous a pas oubliés. Il s’en va chercher Matthew Dear et les deux accolytes nous invitent dans leur loge. Les questions peuvent commencer, aux sons du mix de Marco Carola. Perturbant, oui, mais très motivant.

Les photos de la soirée M-Nus se trouvent ici !

Students.ch : Dites nous, comment ça s’est passé sur scène ? Vous nous avez pas vraiment joué vos morceaux…

Troy Pierce : Non, parce que si je jouais ce que je fais, tout le monde serait parti. Mon son est bizarre et ennuyeux (rires).

Matthew Dear : Pour ma part, je n’aime pas vraiment jouer mes propres morceaux. J’aime jouer d’autres musiques. Si je joue live, là, je fais mes morceaux, mais on est ici pour faire danser les gens.

Troy Pierce remarque l'absence de papier et de stylo et me regarde avec des yeux interrogateurs. Je lui montre l’enregistreur sur la table. Aaaah, il a compris.

Students.ch : C’était votre première fois au Caprices. Qu’en avez-vous pensé ?

Troy Pierce : Nous n’avons pas été là durant tout le festival mais pour ce qu’on a pu voir... c’est bizarre de jouer après un groupe ska. C’est tout ce que j’ai à dire! (Remarque : ils ont joué peu après Sergent Garcia, c’est probablement ce qu’il entend par là…)

Matthew Dear : Disons cela comme ça. On arrive ici et on entend du rock, du jazz, etc...C’est très cool, mais assez étrange. On se demande si les gens vont vraiment être réceptifs. Mais j’ai été très surpris. Après le premier morceau, tout le monde a commencé à bouger et c’était vraiment très cool. J’étais réticent mais tout a très bien fonctionné.

Students.ch : C’était assez étrange pour nous, également, d’entendre ce mix. On n'a pas vraiment reconnu votre style. Matthew, j’ai plus eu l’impression d’entendre Audion sur scène (son autre nom avec lequel il fait des morceaux beaucoup plus énergiques que ceux de Matthew Dear).

Matthew Dear : Probablement. J’ai plusieurs noms de scène, tu sais… Audion est plus techno. Si j’avais joué du Matthew Dear, cela aurait ennuyé Troy (rires). Il n'aime pas vraiment ce que je fais.

Students.ch : Globalement, vous pensez quoi de votre performance de ce soir ?

Matthew Dear : C’était bien. Le début, très bien. Le milieu, très mauvais. J’ai perdu ma concentration à un moment, mais c’est revenu vers la fin.

Students.ch: Des futurs projets?

Matthew Dear: Moi non, rien de prévu. Mais Troy vient de sortir un album, alors maintenant il se relaxe. (Le nouvel EP de Troy Pierce sortira le 27 avril sous le nom de Louderbach, "Shine".)

Students.ch : Y a-t-il des endroits où vous avez plus de plaisir à jouer que d’autres ? Des clubs, des villes en particulier ?

Troy Pierce : Il y a quelques endroits où je sais à peu près à quoi m’attendre. Mais des préférences particulières…C’est des fois en Espagne, des fois à Berlin… Ça dépend vraiment mais il y a certains endroits où j’ai moins à m'en faire, c'est sûr.

Students.ch : Comment êtes vous rentrés dans le label M-Nus ?

Matthew Dear : J’ai fait quelques morceaux qui ont plu à Rich (Richie Hawtin, patron du label). On avait quelques amis en commun. Je l’ai croisé un jour à l’aéroport de Detroit et il m’a dit : « Hey toi, j’ai entendu tes morceaux. Je les trouve vraiment bien, on pourrait peut-être faire quelque chose ensemble ». Très étrange mais très cool à la fois.

Troy Pierce : Je connais Rich depuis un bon moment, environ 16 ans. J’étais ami avec sa copine. Mais c’était tout. Et après quelques temps, on a commencé à parler de musique. Il a écouté ce que je faisais et tout s’est fait très simplement. Je lui dois énormément. Je n’attendais vraiment rien de lui et finalement je me retrouve dans ce label.

Students.ch : Comment définiriez-vous votre musique ? C’est vraiment confus pour les non-connaisseurs : Tech-house, Minimal-techno, etc…

Troy Pierce : Dance music. Je fais de la musique pour faire danser. Parfois, du moins.

Matthew Dear : Groove.

Puis, ils se lancent dans des explications imagées, des pas de danse à l’appui, pour me faire comprendre les différences de rythmes dans leur musique. Merci les mecs.

Students.ch : Avez-vous eu le temps de voir quelques artistes pendant ce temps et d’en apprécier quelques uns ?

Matthew Dear : En fait, je me rends compte que j’aime vraiment la musique de Marco (Carola) (rires).

Après quelques photos, Luciano nous rejoint dans la loge et tous repartent sur scène. Jamais fatigués. Il n'est QUE 4h30.

Retrouvez les photos de tous les concerts du Caprices Festival sur usgang.ch

Commentaires
Login