Rechercher le magasin

Derniers blogs

24. Avril 2009, 12:25 Music Festivals Interview

Students meets Caprices's public

Nevena Puljic - "Chacun y trouve son compte!" Que rajouter de plus? Le public Caprices est enchanté et il le dit très bien lui-même. Deux festivaliers ravis par l'expérience se sont livrés à Students.ch.Retrouvez les photos de tous les concerts du Caprices Festival sur usgang.ch 1. Isabel...

Students meets Caprices's public

"Chacun y trouve son compte!"

Que rajouter de plus? Le public Caprices est enchanté et il le dit très bien lui-même. Deux festivaliers ravis par l'expérience se sont livrés à Students.ch.

Retrouvez les photos de tous les concerts du Caprices Festival sur usgang.ch

1. Isabelle

Students.ch : Raconte-nous ta soirée.

Isabelle : C’est ma deuxième fois aux Caprices festival. J’ai une amie possédant une résidence secondaire à Crans-Montana et travaillant pour le staff depuis des années. C’est grâce à elle que j’ai connu ce festival. Et j’en suis enchantée. De très bons concerts, une ambiance incroyable, des soirées mémorables. Ce soir, je suis venue voir Julien Doré, entre autres, mais j’ai été plutôt déçue de sa performance. Selon moi, sa communication avec le public laissait à désirer. Mis à part cela, il est minuit et la soirée ne fait que commencer. Students.ch : A refaire ?

Isabelle : Certainement. Si des groupes aussi éclectiques sont présents en 2010, je reviens. De plus, le festival se déroule chaque année à la fin des vacances de Pâques. Comment pourrait-on mieux les terminer ?

2. Aurélien

Students.ch : Es-tu un habitué du festival ?

Aurélien : Tout à fait. J’habite à Sierre, le Caprices est donc tout naturellement devenu une sorte de rituel. On ne se demande plus ce qu’on pourrait bien faire pendant les vacances de Pâques. La décision est déjà toute prise. C’est malheureusement déjà la fin. On est samedi et j’attends avec impatience de voir ce qu’on nous réserve pour 2010. Si c’est à moitié aussi bon que cette programmation, j’achète mes billets sans hésitation.

Students.ch : Comment convaincre des personnes n’ayant jamais entendu parler du Caprices ?

Aurélien : Les forcer, couteau sous la gorge, à regarder le programme ? (rires) Non, écoute, très simplement. Tout d’abord, c’est l’unique festival de musique en Suisse se déroulant en hauteur. Fallait y penser. L’ambiance est exceptionnelle. Le Caprices, n’ayant pas encore la reconnaissance d’un Montreux ou d’un Paléo, met tout en œuvre pour satisfaire ses visiteurs. Et c’est mission accomplie. Chaque fin de soirée, on en redemande. En quelques mots, chacun peut y trouver son compte. La musique est hétéroclite, la nourriture bonne, les bières pas chères et les filles très belles (rires).

Commentaires
Login