Rechercher le magasin

Derniers blogs

21. Juillet 2010, 15:05 FREE! - Background

Petite histoire de la contraception

students Redaktion - Déjà les Egyptiens avaient fait leurs premières expérimentations pour satisfaire leurs envies sexuelles sans risque de grossesse, mais il aura fallu patienter quelques millénaires jusqu’à ce que ce rêve se concrétise, il y a 50 ans : l’invention de la pilule a amorcé...

Petite histoire de la contraception
Déjà les Egyptiens avaient fait leurs premières expérimentations pour satisfaire leurs envies sexuelles sans risque de grossesse, mais il aura fallu patienter quelques millénaires jusqu’à ce que ce rêve se concrétise, il y a 50 ans : l’invention de la pilule a amorcé une révolution sexuelle, qui a permis aux femmes de prévenir toute grossesse de manière autonome et fiable, et donc de profiter des joies des rapports intimes comme les hommes.

Comment est-ce arrivé? Quelles ont été les méthodes de contraception – à nos yeux des plus bizarres… – expérimentées par nos ancêtres?


Dans l’Egypte ancienne
Les femmes confectionnaient des suppositoires vaginaux à partir de pépins de grenade et de cire. Les grenades contiennent un œstrogène naturel, si bien que cette mixture égyptienne pouvait éventuellement empêcher l’ovulation.Une autre méthode «chimique» plus originale était un suppositoire vaginal constitué d’excréments séchés de crocodile, introduit avant les rapports. L’excrément de crocodile est légèrement acide («alcalin»), il agissait non seulement pour barrer le chemin du sperme, mais aussi comme spermicide. Qui sait… Peut-être que l’odeur de ce moyen de contraception jouait également un rôle répulsif sur la gent masculine...

Dans l’Antiquité
Le philosophe grec Aristote rapporte que les femmes introduisaient dans leur vagin un mélange d’huile d’olive et de miel. De cette manière, les spermatozoïdes progressaient difficilement et atteignaient rarement l’utérus.

Au Moyen-âge
La méthode la plus courue des femmes du Moyen-âge était la ceinture de chasteté, permettant de repousser les ardeurs masculines et même le moindre attouchement! Un tel objet ferait de nos jours penser à un article sado-maso, il s’agit généralement d’une ceinture en métal enserrant la taille, à laquelle est fixée une plaque en métal qui passe entre les jambes.
Le Moyen-âge est aussi l’époque des premiers «préservatifs», fabriqués avec des boyaux d’animaux, des peaux de poisson et tissus en lin. On peut grandement douter de leur efficacité, quant à leur confort…

Au XVIIIe siècle
Casanova, le fameux coureur de jupons, utilisait selon la légende des «Redingotes anglaises», des préservatifs en boyau de mouton, pour se protéger de la syphilis.

Au XIXe siècle
Ce siècle en apprend davantage sur le rôle de la femme dans la fécondation et dans la création de la vie. L’ovule a été découvert en 1800 et ce n’est qu’en 1875 que le biologiste allemand Oskar Wilhelm a observé pour la première fois chez les oursins l’entrée du spermatozoïde dans un ovule.

Au XXe siècle
Le siècle dernier est marqué par les premières recherches sur la contraception hormonale. L’Autrichien Ludwig Haberlandt a prouvé en 1901 que la menstruation dépendait des hormones, secrétées dans le cerveau et les ovaires de la femme.

Il a été mis en évidence en 1919 que la transplantation d’ovaire chez le lapin inhibait l’ovulation. On connaissait alors le principe actif de la pilule, il ne manquait plus que les hormones sexuelles adaptées.

En 1934, les chercheurs isolaient pour la première fois l’hormone Progestérone (sécrétée par le corps jaune des ovaires) et quatre années plus tard, l’œstrogène Éthinylestradiol était développé en Allemagne, on le retrouve encore dans la majorité des pilules actuelle. Après des recherches supplémentaires, l’Enovid®, pilule contraceptive fabriquée par l’entreprise Searle, a été autorisée par la FDA, l’autorité sanitaire américaine, et vendue sur le marché américain en 1960.

Le 1er juin 1961, Schering AG commercialisait la pilule Anovlar® en République Fédérale d’Allemagne, une première en Europe. Avec sa concentration en hormones très élevée, cette pilule fut introduite dans le but de traiter les règles douloureuses et fut uniquement prescrite aux femmes mariées, avec l’accord de leur époux.

A partir de 1968, les mouvements étudiants introduisent leur cortège de changements, dont la pilule, qui devient alors le symbole de la liberté de la femme. Les femmes se battent pour l’égalité de leurs droits, la sexualité et la contraception ne sont plus des sujets tabous et la pilule devient un moyen de contraception utilisé dans le monde entier.

Plus d’infos sur www.infoscontraception.ch.
Commentaires
Login