Rechercher le magasin

Derniers blogs

25. Mars 2016, 15:26 Concert Culture Music Soirée

Macklemore & Ryan Lewis x Geneva x Live Report

Sophia Bischoff - Le 22 mars dernier, l'Arena genevoise a tremblé pour la première fois au rythme des hits de Macklemore & Ryan Lewis.

Macklemore & Ryan Lewis x Geneva x Live Report
Dévoilés au grand public grâce aux hits « Thrift Shop» et « Can’t Hold Us Down», Macklemore & Ryan Lewis se positionnent très vite comme un duo à la créativité sans limites produisant des titres à l'efficacité immédiate. Artistes engagés, le duo défend sur disque des valeurs comme l'homosexualité et le mariage pour tous. Leur premier album, « The Heist », sort en 2012, et amorce rapidement un succès planétaire. Leur nouvel album, « This Unruly Mess I've Made », continue d'explorer le cosmos musical et revendicateur de Macklemore & Ryan Lewis dans la lignée de leurs premières productions, et se profile déjà comme digne successeur de leur premier opus.


Le menu du 22 mars a honoré toutes les attentes du public venu en masse pour l'occasion. Parterre noir de monde, danse hurlements constants. Gradins proportionnellement debout et réjouis. Prélude du concert, Macklemore, Ryan Lewis et leur armada de musiciens surgissent du sol et enchaînent sur « Light Tunnels ». Relevant les ironies et hypocrisies des cérémonies de remises de prix américaines, le titre pose les fondations d'un show qui s'annonce de qualité et suivant les règles de l'art des grandes productions du pays de l’Oncle Sam. Les morceaux s'enchaînent, down-beat, up-beat, l'énergie ne fléchit pas. Macklemore relève l'excellente ambiance du lieu et introduit subtilement ses morceaux sur fond d'anecdotes tantôt touchantes, tantôt drôles. Les spectres scéniques sont parfois sérieux (« Growing Up »), mais c'est surtout la joie de vivre et les touches d'humour que le duo met en avant. Sur « Brad Pitt's Cousin », des danseuses félines - de corps et de tenues - prennent place et offrent mouvements sensuels au beat tandis que des chats secouent la tête en fond de scène.


Un délire assuré qui prendra encore plus d'ampleur quelques minutes plus tard. Macklemore s'illustre dans le récit d'une balade dans les rues genevoises avec sa fille. Habile des mots, il conte son aventure sans que le public perçoive ce qui ce prépare. Macklemore rencontre un vieil homme aux abords d'une église. Tournure d'événement, ce dernier lui indique le chemin du « Trift Shop ». Référence au hit planétaire. L'Arena hurle à en perdre le souffle et voit son sol tremblé au rythme de la réjouissance de ses locataires.


L'émotion du soir est intimement liée aux événements du matin. En prélude à « Same Love », leur ode à l'amour qui ne se préoccupe pas du genre, Macklemore rend hommage aux victimes des attentats de Bruxelles. Section cordes, session émouvante. Plus qu'un duo de hit-makers, Macklemore & Ryan Lewis sont aussi des artistes qui portent les causes qui leur tient à cœur sur le devant de la scène. Comme sur leur revendicateur « White Privilege II » où il scande sans retenue « We take all we want from black culture, but will we show up for black lives? » (« nous prenons tout ce que nous voulons de la culture noire américaine, mais qui agira pour la vie des noirs américains? »). Son trompettiste s'avance, offre quelques rimes avant de scander le fameux « Black Lives Matter ». Il finit son intervention sur un solo prenant qui suit les harmonies de conclusion du titre « Your science is a luxury, hip-hop is not a luxury » (« Votre science est un luxe, le hip-hop n’en est pas un »).


« White Walls » s'impose et l'intensité de la ferveur du moment monte encore d'un cran. Rien de surprenant, Macklemore & Ryan Lewis terminent leur show avec quelques-uns des titres les plus efficaces de leur répertoire. « Can’t Hold us Down » pousse encore le public plus loin dans le lâcher prise. « Dance Off » accueille deux excellentes danseuses du public pour une battle remarquable. Prélude au point final. « Downtown », leur dernier hit en date, rugit. L’Arena perd pied et sa jeunesse se défoule d’une des manières les plus salvatrices qui existent.

Commentaires
Login