Rechercher le magasin

Derniers blogs

18. Août 2008, 17:43 Films

Mamma Mia!

Laure Noverraz - avant de commencer, je n'aime pas les comédies musicales. Si, j'ai bien aimé Hairspray parce que c'était un grand foutage de gueule monumental et que ça ressemblait un peu à Grease. Mais quand on me fait bosser pour une nouvelle comédie, LA comédie de cet été, avec Mery ...

Mamma Mia!
avant de commencer, je n'aime pas les comédies musicales. Si, j'ai bien aimé Hairspray parce que c'était un grand foutage de gueule monumental et que ça ressemblait un peu à Grease. Mais quand on me fait bosser pour une nouvelle comédie, LA comédie de cet été, avec Mery Streep, Pierce Brosnan et autres célébrités, je me suis dite que ça valait peut être la peine de le voir. En plus, une anglaise à qui j'ai donné quelques informations avant de bosser m'a dit "oh, mamma mia is HUGE!) bon, bah alors, si c'est huge...

bref, commençons:

il était une fois une jeune fille, Sophie, à la fleur de son plus bel âge, s'apprêtant à se marier. Vu qu'elle n'a jamais connu son père, elle fouille dans le journal intime de sa mère lorsqu'elle l'a conçue. Il se trouve qu'elle a trois pères potentiels... et décide donc de les inviter tous les trois en Grèce, lieu de son mariage.La comédie de l'été, peut être. Il est vrai que pas beaucoup de comédies sont sorties cet été et donc le choix n'est pas trop difficile. Les dialogues sont assez drôles et les décors paradisiaques (normal, on est en Grèce quand même!). Les acteurs sont talentueux et les chansons connues. Connues, oui oui! Car il s'agit de l'adaptation cinématographique d'une célèbre comédie musicale (du même titre) avec pour chansons les meilleurs tubes d'ABBA. Et lorsque Meryl Streep se met à entonner (ou plutôt la chanteuse qui prête sa voix à Meryl Streep, je crois qu'aucun acteur n'a voulu donner de la (vraie) voix pour cette comédie) Money Money Money, c'est du grand art! Les tubes que mêmes nous, qui avons 18, 15, 10 ans, nous connaissons! Le quatuor finlandais a laissé une trace indélébile dans la chanson internationale, avec des titres comme Dancing Queen, Mamma Mia (d'où vient le titre du film, pardi!) Super Trooper, Gimme Gimme Gimme (que Madonna a repris pour faire son titre Hung Up), c'était donc le minimum pour rendre hommage à ABBA. Musique mise à part, c'est toujours un plaisir de voir Meryl Streep (le diable s'habille en Prada, Out of Africa) 49 ans au compteur, monter sur un toit, voltiger de part et d'autres, se dépenser corps et âmes pour un rôle qui lui va si bien, une mère un peu volage dans sa jeunesse.

Malheureusement, le film aurait dû profiter de l'engouement général du public pour en profiter de faire passer des messages importants, Une petite morale quoi! Que nenni! Mise à part "l'amour éternel c'est bien et ça dure longtemps", et "les homosexuels ont aussi le droit d'aimer", bof... Les américains sont partout chez eux, on a pas le droit à s'accoutumer aux coutumes locales grecques, pas le temps de saluer un pêcheur, de goûter au tsatsikis, tout passe très vite, rien n'est véritablement creusé. Une comédie, on vous le disait. Je n'aime pas les comédies musicales, cette espèce de constante bonne humeur, cette folie constante, ce manque de sérieux. Mamma Mia, c'est pas un filmpour les mecs. C'est pas un film pour les d'jeuns. C'est pas un film pour les cinéphiles. Mais bon sang, c'est un film pour tout public, pour ceux qui ne veulent pas se creuser la tête! Un "bienvenue chez les Ch'tis" version américaine. C'est une heure cinquante de film qui passe comme de rien, et à la fin, une seule chose nous reste: ABBA, c'est quand même des monstres sacrés de la musique.

Commentaires
Login