Rechercher le magasin

Derniers blogs

14. Juillet 2010, 14:23 Music Festivals

Montreux a swingué avec le Swiss Army Big Band

Sophia Bischoff - Lundi dernier, le Swiss Army Big Band a investi les murs de l’Auditorium Stravinski pour un projet audacieux. Le défi ? Rassembler des chanteurs de tout horizons et les accompagner avec un Big Band. Le répertoire ? Une de leurs créations et un classique du standard jazz. Retour sur un défi ambitieux

Montreux a swingué avec le Swiss Army Big Band
Majoritairement issue de la nouvelle scène suisse-allemande et allemande, la liste des invités de la soirée donnait envie. Marc Sway, Kirsty, Max Herre, Seven, Joy Denalane, Klaus Dolinger, Stefanie Heinzmann et Roger Cicero (qui a d’ailleurs assuré la première partie de la soirée, lui aussi accompagné d’un Big Band) étaient de la partie. Et cerise sur le gâteau, Petula Clark est venue combler le public du festival en interprétant trois titres (dont son célèbre « Downtown ») et en comptant sa rencontre avec Ella Fitzgerald (qui fut une de ses grandes amies). La venue de l’anglaise semblait d’ailleurs être la seule chose que le public attendait. En effet, à peine l’anglaise a quitté la scène que plusieurs personnes du public en font de même.

Avant Petula Clark, Marc Sway et Max Herre ont démontré leur capacité à réussir l’exercice difficile du Big Band. Marc Sway a d’ailleurs interprété avec brio le classique « Mas Que Nada ». Parmi les performances remarquables de la soirée on notera particulièrement les apparitions de l’allemande Joy Denalane qui a impressionné par sa voix puissante et de Seven, artiste suisse-allemand injustement méconnu en suisse-romande. Très connu outre-sarine, l’artiste soul a impressionné par son aisance à jouer avec un Big Band. Il est d’ailleurs le seul a avoir tenté et réussi l’exercice du scat (improvisation vocale pratiquée en jazz). Seule déception de la soirée ; Kirsty. La femme du double vainqueur de la Coupe de l'America (avec son équipe Alinghi), Ernesto Bertarelli, est apparue sur scène peu sûr d’elle, ne sachant pas occuper et maitriser la scène. Certes dotée d’un joli brin de voix, la chanteuse a interprété sans convaincre le célèbre morceau « Fly Me To The Moon ».

C’est dans l’ensemble une jolie soirée qui s’est déroulée au Montreux Jazz Festival. Rare sont les festivals à accepter de relever de tels défis sans les rater. Mise à part la performance très peu convaincante de Kirsty, la soirée fût une réussite grâce aux belles interprétations de Petula Clark, Seven, Joy Denalane et Stefanie Heinzmann.

Photo - Montreux Jazz Festival

Commentaires
Login

Articles similaires