Rechercher le magasin

Derniers blogs

2. Mars 2009, 00:00 Colonnes

Rock attitude- Mars 2009

Nevena Puljic - Concerts, concerts et concerts. Voilà ce que j’aimerais faire de mes soirées. « Ben, où est le problème ? ». Le problème ?? L’argent mes amis, l’argent. Car, voir des concerts revient de plus en plus cher. Faute à la crise économique, cela aussi ? Mais non, on ne p...

Rock attitude- Mars 2009
Concerts, concerts et concerts. Voilà ce que j’aimerais faire de mes soirées. « Ben, où est le problème ? ». Le problème ?? L’argent mes amis, l’argent. Car, voir des concerts revient de plus en plus cher. Faute à la crise économique, cela aussi ? Mais non, on ne peut pas tout lui mettre sur le dos à celle-là. La faute au téléchargement, voilà. Les gens n’achètent plus autant de disques qu’à l’époque et les artistes doivent bien faire un revenu quelque part.J’ai eu ma période téléchargement adolescente que j’étais. De nouveaux cd’s en peu de temps, rapidement et si gratuitement. Cela m’a vite passé toutefois.

Aujourd’hui, j’ai besoin de posséder physiquement l’objet de ma convoitise. Le ranger dans la catégorie à laquelle il appartient dans mon range-cd’s un peu fourre tout, j’avoue. L’envie de donner aux artistes admirés ce qu’ils méritent et non pas voler leurs créations.

Bon, sur ces jolies paroles, il y en a quand même quelques uns qui exagèrent. Grosse tête ? J’étais prête à me déplacer jusqu’à Munich pour écouter les Killers jusqu’à ce que mort s’ensuive, tellement j’aurais été comblée, tellement je les aurais admiré. « 89 euros vous avez dit ?? Comment ?? ». Tant pis pour les Killers, je me suis consolée avec les Kaiser Chiefs pour le tiers du prix. Qui dit mieux ?

LES ALBUMS

« The time of the assasins » out now ! Nouveau side project des Strokes. Cette fois, c’est le bassiste Nikolai Fraiture qui s’éclipse avec Nickel eye. Et pour notre grand plaisir, à vrai dire. Après les airs de bossa nova de Little joy, des sonorités dubs, entre autres, caressent nos chers tympans. Rien de révolutionnaire, je vous l’accorde, mais c’est franchement sympa à écouter. The brandy of the damned ou encore Where the cold wind blows valent la peine d’être entendues. Surtout que Nikolai possède une bonne aisance au micro, ce que l’on ne pouvait découvrir avec les Strokes.

Les Cazals et « What about our future ». Le groupe londonien a été signé par Kitsuné. Le label électro parisien. Or, ils font du rock. Vous comprenez ? Moi non plus. Mais cela montre l’éclectisme du groupe et leur capacité à se faire accepter par tous les genres musicaux. Ils ont tourné avec Babyshambles, Bloc party mais aussi Daft punk. Personnellement, cela m’impressionne.

Alela Diane…Avec un nom si poétique, elle ne pouvait que faire de la musique exceptionnelle. Et c’est le cas. Du pur folk américain. Ce n’est pas vraiment le genre de musique que j’écoute ou connais, en règle générale. Mais Alela fait fondre mon petit cœur de rockeuse. Elle me donne envie de me réfugier dans une forêt et me faire pèlerine jusqu’à la fin de mes jours. Bon, c’est un fantasme hein. Je ne le ferai pas ! Et je continuerai à écrire, rassurez-vous. Plus sérieusement, je crois bien que c’est ma découverte du mois. Magique.

Circlesquare. Pareil pour celui-ci. La musique électronique n’a pas une place importante dans ma discothèque. En soirée, j’adore ça mais chez moi…Enfin bref, vous connaissez déjà mes goûts. Mais là ! Je n’ai pas pu passer à côté. J’ai découvert Jeremy Shaw en lisant le magazine Volume (le petit des Inrocks que je vous recommande fortement). Une révélation pour moi. Ce garçon mélange les genres au point que l’on s’y perd. Electro évidemment, mais aussi dub, cold wave, shoegaze, techno. Toutefois, rien d’illogique là-dedans, rien qui n’y a pas son rôle à jouer. Un mélange improbable mais savamment dosé. Félicitations mon garçon. L’album s’appelle « Songs about dancing and drugs ».

LE COUP DE COEUR

Enfin ! Une Suissesse dans ma playlist. Rare, ben oui, malheureusement. Mais alors là, ce n’est même pas pour promouvoir notre patrie que je vous parle d’elle (bon, un peu quand même). Je reste sans mots devant ce chef d’œuvre et cela est rare, vous le savez déjà également. Sophie Hunger et son Monday’s ghost. Que puis-je ajouter ? Vous conseiller peut-être de vous ruer chez le disquaire le plus proche. Walzer für niemand met littéralement l'auditeur en transe. Une chanson en allemand, eh oui ! Round and round est tout aussi exceptionnel et…et j’arrête avec les louanges, faites vous votre propre opinion. Quant à moi, je suggère de faire de la belle Sophie le nouvel emblème suisse. Ah, elle sera au Cully Jazz le 30 mars. Un billet pour moi ?

L’INCONTOURNABLE

Là, j’ai (presque) honte de ne pas en avoir parlé avant. Bon, les circonstances n’étaient pas de mon côté. Vous lisez ma chronique depuis décembre et leur album est sorti mi-2008 déjà. Cependant, comment passer à côté de Late of the Pier ? Je me devais de réparer cette malheureuse omission. Et peu importe si vous connaissez tous ce groupe et que la mission de cette chronique n’est pas remplie. J’écris ce que je veux d’abord, non ? Bref, un groupe génialissime et que j’adore. Rock-électronique à faire danser les salles, à donner la pêche chaque matin, à se demander pourquoi personne n’y avait pas pensé avant.

LES MYSPACE

-Dananananakroyd. Imprononçable n’est-ce pas ? Je les ai vus en première partie des Kaiser Chiefs justement. Un groupe jeune avec une présence scénique incroyable. Leur musique ? Un rock-punk très énergique. www.myspace.com/dananananakroyd

-BLK JKS. Plus personne ne pourra prétendre que l’Afrique du Sud est absente de la scène rock internationale. www.myspace.com/blkjks

- Coconut records. J’adore, j’adore, j’adore. Microphone ! Un morceau stupéfiant. www.myspace.com/coconutrecords

Commentaires
Login